François Bourassa Quartet | EPK

single

 

 

Meilleurs albums canadiens de jazz de 2017, Peter Hum, Ottawa Citizen

Les 30 meilleurs albums de jazz de 2017 Felipe Freitas, Jazztrail, États-Unis

 

“I am compelled to write to let you know that both of us were moved by the music you and the quartet made. … Congratulations on a wondrous piece of work. … And, we should add, it’s thoroughly refreshing to hear music that forces players to stretch to the limit.” 

Steve Swallow & Carla Bley

 

 

Dans le présent album Number 9, de toute évidence le neuvième à son propre chef, le pianiste montréalais François Bourassa propose sept nouvelles compositions marquées par autant d’influences que de rencontres et de lieux fréquentés lors de son parcours. Dans l’ensemble, le programme musical est empreint d’une certaine introspection. Pourtant, c’est l’investissement total dans le moment qui demeure le véritable enjeu de ce disque, celui qui motive autant Bourassa comme compositeur et improvisateur que ses hommes. Ces musiciens se lancent donc à fond dans des aventures qui ne manquent jamais de révéler de nouvelles découvertes à chaque écoute.

La musique de ce disque se déploie aussi sur plusieurs plans : du lyrisme mélodique, elle peut basculer dans de pures abstractions sonores; ailleurs, un passage rapide peut se dissoudre hors de tout tempo, ou elle peut se faire circonspecte pour alors éclater dans une liberté d’expression individuelle totale. Au fil des plages, on y entend autant de finesse que de passion, autant d’écorchures que de douceurs, autant de structures formelles que d’associations libres, voire certains passages purement oniriques. La communion entre Bourassa, Leroux, Boisvert et Ritchie vaut plus d’une écoute attentive. Vous verrez, vous en sortirez éclairés par leur lanterne musicale.  Notes de la pochette de Howard Mandel, 2017. Traduction: Marc Chénard

Véritable figure de proue du jazz canadien, André Leroux travaille régulièrement avec de grands musiciens de jazz canadiens tels que Michel Cusson, Vic Vogel et James Gelfand. Il a enregistré de nombreux albums avec divers ensembles de jazz, fait des tournées actives avec le célèbre quatuor de saxophones Quasar et a joué dans tous les grands festivals de jazz au Canada et à l’étranger.

Le bassiste Guy Boisvert est l’un des piliers du Quatuor François Bourassa depuis sa création en 1982. Il a enregistré avec des artistes tels que Terez Montcalm, Yannick Rieu, François Richard, Sylvain Provost et Pierre Côté et a collaboré à diverses musiques de films, notamment « Jack Paradise « et la série » Omerta « .

Natif de Québec, Guillaume Pilote a remporté le concours Jazz en Rafale avec son groupe JAGG à la fin de son baccalauréat en 2014. Il a ensuite publié un album avec JAGG et entrepris une maîtrise à McGill durant laquelle il a étudié avec Jim Doxas et John Hollenbeck, entre autres. Guillaume s’est produit aux côtés de musiciens renommés, notamment Ingrid Jensen, Christine Jensen, Rémi Bolduc, Al McLean et Frank Lozano.

“A pianist and composer of high stature in his native Montreal, Mr. Bourassa favors avant-gardism of a liquid and often lyrical sort.” Nate Chinen, New York Times

Depuis plus de trois décennies, François Bourassa a construit de nombreuses demeures musicales. En tant que pianiste, compositeur et chef d’orchestre, il est devenu depuis longtemps un exemple international de la scène jazz contemporaine canadienne. Un modèle à la fois cohérent et évolutif, il continue à se mettre au défi, ses partenaires musicaux talentueux et sa communauté d’auditeurs toujours grandissante.

En 1985, deux ans après la formation de son premier trio (Guy Boisvert à la contrebasse et son frèreYves à la batterie), Bourassa décroche le premier prix de la compétition du Festival International de Jazz de Montréal, et en 1986, le pianiste signe Reflet I, son premier disque, distribué par Radio-Canada. Bourassa retourne à l’école – au New England Conservatory of Music de Boston – pour des études de maîtrise auprès des professeurs comme George Russell et  Fred Hersch, suivi par un stage au Banff Centre. Toujours actif, le trio cultivait un public  à domicile et à l’étranger, tournant en Europe en 1988, aux États-Unis en 1992 et en Orient en 1993.  En 1992, le groupe lance  un second disque, Jeune, Vieux, Jeune, et continue ses tournées et collaborations.

En 1996, Bourassa publie Echo, un disque qui marque l’arrivée d’un quatrième membre en la personne du saxophoniste ténor et flûtiste montréalais de premier plan André Leroux. S’affichant dès lors comme le « François Bourassa Trio + 1 », la formation est mue d’une nouvelle force et d’une profondeur d’expression sur son disque Cactus de 1998, deux atouts qui contribuent de manière décisive à son évolution vers le prochain disque Live (Effendi Records) au club Top of the Senator de Toronto de 2001, album récompensé par un Prix Juno l’année suivante. D’autres développements s’ensuivent, en commençant par la publication d’un nouvel opus, Indefinite Time en 2002, désormais nommé le « François Bourassa Quartet », et Rasstones en 2007. Idiosyncrasie (2011) est une exploration de la musique basée sur les racines allemandes/autrichiennes d’où la Suite Allemande est née. »Number 9″ est un suivi qui montre encore plus profondément la dynamique du groupe. Actuellement, François Bourassa voyage autour du monde avec ses différents projets (En Trois Couleurs, Hommage à Dave Brubeck, Jeanne Rochette …) – Chine, États-Unis, Europe … et partout au Canada.

Prix gagnés
Prix JUNO 2002 | Prix Félix 2005
Prix Oscar Peterson de Festival Intl de Jazz de Montreal 2007
Prix Opus 2002, 2004 (plusieurs), 2008
De nombreuses citations dans d’autres projets
Nominations
Prix Opus pour le gala 2019 | ADISQ 2018

 

Concerts – faits saillants

2018 tournée des festivals Canadiens de jazz d’été, vitrine à jazzahead, tournée européenne en automne (UK, FR, BE, IT, DE)

2017 lancement de Number 9 album launch à l’OFF Festival de Jazz de Montréal

2014 Festival Intl de Jazz de Montréal : concert pour le 30ième anniversaire avec des invités specials

2013 tournée européenne: Vortex, Edinburgh, Oxford, Newcastle, Sunset Sunside, Dumont Aachen, Jazzclub Torino

2012 vitrines à APAP NY et Jazzahead DE; concerts à A-Train (Berlin), Magdeburg (DE)

2010 concerts en Inde, France incl. à MIDEM, Italie, Rochester Jazz Festival, JazzKomm Berlin

2009 concerts en Inde, Mexico, États-Unis, Canada, Chine, Syre, 2 tournées européennes (FR, ES, IT, BE NL, PL)

2007 Lincoln Centre NYC, Burlington Discover Jazz Festival à Vermont, Time Arts Jazz Series à Beijing

2006 Marlborough Jazz Fest UK; 7 Lézards- Paris; Jazz Gallery NYC, Tribes Gallery NYC

2004 lancement de l’album Indefinite Time à Club SunSide Paris

2003 IAJE Toronto; première partie pour Wayne Shorter au Festival Intl de Jazz de Montréal; North Sea Jazz Festival

2002 Yokohama Jazz Festival, Modal Live à Sheffield, UK; tournée en Chine

2000 Radio-Canada émission de jazz; Festival Intl de Jazz de Montréal, IAJE New Orleans

1997 – 1999 Tournées de festivals de jazz canadiens, tournées européennes/UK, enregistrement en direct de Radio France

1993 tour de Corée avec Canada Jazz X3
1987 première partie pour Dizzy Gillespie et Stan Getz au Festival de Lanaudiere à Joliette, QC

 

Contact

Booking dans les marchés anglophones: Heidi Fleming

Famgroup | heidi@famgroup.ca | +1 514 844 7393

Booking dans les marchés francophones: Alain Bédard

Effendi | alain@effendirecords.com | +1 514 692 4950